Le peuple des diamone. Nous somme une fraternitée éternelle. http://www.boosterforum.com/confirm-379057.html ... Par Aéris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première description féerique: les fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pheebs
wiccan
wiccan
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 23
Localisation : Mouriès

MessageSujet: Première description féerique: les fées   Mer 12 Aoû - 13:14

Maintenant, je vais parler des créatures magiques. Certain pense que ce sont des fariboles mais comme le dit un poème de fée:
"Faradonle de faribole
Et c'est la fée qui rigole"
Il faut savoir qu'on a des preuves de leur existence mais rare sont ceux qui y croit.

Définition du terme
Vient de fata, la destinée. Divinités secondaire présidant à la naissance des individus dont elle déterminent le cours de l'existence. Ce sont les Tria Fata romaines, les trois Parques ou Moires grecques, responsables de la vie, du mariage et de la mort, les matres ou matronae gallo-romaines, les lugubres normes germaniques et scandinaves et leurs nains : gnomes, trolls, kobolds, elfes, pixies… En Perse, c'étaient les ferix, dives, djinors. Les gaulois avaient les saynètes, qui vivaient dans l'Ile de Sayne, sur la côte des Osismiens, bienfaisants lorsqu'ils guérissaient les malades mais néfastes lorsqu'ils provoquaient des tempêtes. En Ecosse, on les nommait water-elven fairies, en Irlande, banshee, daonie-see, en Angleterre, klabbers, tylwithteg, en Allemagne, alfen, still-volk, en Flandres, withewroukin, les trois dames blanches dont parlent les légendes du Moyen Age, qui apparaissent à la naissance de quelques enfants privilégiés, les fadas provençaux, fades gascons, fadets et fadettes. Immatérielles ou dotées d'un corps humain, méchantes ou bienfaisantes, belles ou laides, les fées possédaient des pouvoirs magiques : elles effectuaient des prodiges d'un coup de baguette, se déplaçaient à volonté et à la vitesse de la pensée, pouvaient se trouver simultanément en plusieurs endroits. Vulnérables, animées de sentiments humains, elles s'unissaient à des humains, exigeaient le secret ou disparaissaient la nuit. Immortelles, elles mènent une existence heureuse au fond des grottes ou dans les forêts. Ces personnages fantastiques symbolisent les pouvoirs extraordinaires, quasi illimités de l'imagination.


Des photos pour preuve

Les photos avaient été prises en 1917 après que les parents d'Elsie, fatigués d'entendre ses histoires de fées au fond du jardin, lui avaient donné un appareil Midg à plaques pour qu'elle puisse leur rapporter des preuves. Elsie avait pris la photo et s'était installée dans le placard que son père utilisait comme chambre noire ; un sourire triomphant avait éclairé son visage lorsqu'elle avait développé le cliché prouvant l'existence de ses amies les fées. Puis elle avait pris et développé une seconde photo. Les Wright n'étaient pourtant pas convaincus de la bonne foi de leur fille. Les négatifs furent jetés au fond d'un tiroir où ils restèrent pendant trois ans, jusqu'à ce que la mère d'Elsie se rende à une conférence sur les fées. Peu de temps après, les photos et les négatifs furent envoyés à Edward Gardner, un expert en photographie. Tout d'abord sceptique, ce dernier emporta les négatifs chez différents professionnels. Le premier, H. Snelling, de Wealdstone dans le comté de Middlesex, déclara : « Ces négatifs sont authentiques, ils n'ont pas été truqués, ont été soumis à une seule exposition et pris en plein air ; toutes les fées qui y figurent ont été prises en mouvement et il n'y a pas la moindre trace de retouche en studio avec des maquettes en papier ou en carton, des fonds noirs, des silhouettes peintes et autres artifices. » Les photographes du siège de Kodak à Londres furent moins catégoriques. Sans affirmer qu’il s’agissait de faux, ils ne certifièrent pas non plus que les photos étaient authentiques. Gardner rendit visite aux Wright à Cottingley, dans le Yorshire. Ceux-ci acceptèrent que les photos soient publiées mais s'opposèrent à ce que leur identité soit divulguée et refusèrent l'argent qui leur était offert. Les deux principales raisons qui auraient pu les pousser à inventer cette histoire – la renommée et la fortune- ne purent être reconnus contre eux. De plus, les deux jeunes filles présentaient des signes de médiumnité, ce qui expliquait pourquoi elles étaient les seules à pouvoir voir les fées. Gardner décida alors d'écrire un article en collaboration avec sir Arthur Conan Doyle, père de Sherlock Holmes et fervent adepte du surnaturel, article qui parut dans Strand Magazine. Conan Doyle rédigea ensuite « l’Arrivée des Fées », qui fut publiée en 1922. Peu de temps après, les experts émirent des doutes quant à l'authenticité des photos, laissant Conan Doyle sous les feux du ridicule. Elsie refusa d'avouer la supercherie pendant 60 ans. Beaucoup de rumeurs pensent, et à mon avis avec vérité, que les scientifiques ont été payé pour dire qu'il s'agissait de faux.


L'échange d'enfants

Les fées peuplent la tradition populaire depuis longtemps. Leur nom vient du latin fata, nom données au déesses qui se penchaient sur le berceau des nouveaux nés et qui déterminaient leur destin. Les théories concernant leur existence sont nombreuses. On pense qu'elles seraient soit des âmes d'enfants non baptisés, soit les fantômes de nos ancêtres, soit des anges déchus condamnés à rester sur terre, soit des esprits de la nature, soit de petits êtres humains. On accusait jadis les fées de voler les bébés des mortels et les échanger contre des bébés inhumains. Les enfants volés devenant alors des changelins. La façon pour la famille de se débarrasser de cet intrus était de lui infliger de mauvais traitements. Un célèbre auteur pour enfants, le révérend Samuel Chadwick, mit un terme à la controverse en déclarant : « les yeux incapables de voir les fées sont incapables de voir quoi que ce soit. »

Voilà pour la première partie de la description de nos soeurs les fées. Car il ne faut pas oublier, si on est bon avec elles, elles seront bonnes avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première description féerique: les fées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description de ma fée.
» La première guerre totale ...
» Inscription pour les classe de Première S
» Entrée en première à LLG - choix du lycée
» Fournitures pour la première année en poste fixe!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diamone :: Grimoire :: Wicca-
Sauter vers: